Glossaire


A | B | C | D | E | F | G | H | I | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | Z
  • Re-méandrage

    Action consistant à allonger le tracé et réduire la pente pour redonner au cours d’eau sa morphologie sinueuse et ses fonctionnalités.

  • Recalibrage de cours d'eau

    Intervention sur une rivière consistant à reprendre en totalité le lit et les berges du cours d'eau dans l'objectif prioritaire d'augmenter la capacité hydraulique du tronçon. Cela implique l'accélération des flux et donc l'augmentation des risques de crues en aval. Il s'agit d'une
    intervention lourde modifiant profondément le profil en travers et le plus souvent le profil en long du cours d’eau, aboutissant à un milieu totalement modifié : suppression de la végétation des
    berges, destruction de l'habitat piscicole, etc.

  • Rectification

    Modification du tracé en plan du cours d’eau (raccourcissement d’une portion de cours d’eau sinueux ou méandriforme) permettant ’accroître sa capacité d’évacuation par augmentation de la vitesse du courant.

  • Régime hydraulique

    Ensemble des variations de l'état et des caractéristiques d'une formation aquatique qui se répètent régulièrement dans le temps et dans l'espace et passent par des variations cycliques, par exemple saisonnières.

  • Régime hydrologique

    Le régime hydrologique d'un cours d'eau résume l'ensemble de ses caractéristiques hydrologiques et son mode de variation. Il se définit par les variations de son débit habituellement représentées par le graphique de l'écoulement mensuel moyen (calculé sur un certain nombre d'années et aussi appelé débit "inter-mensuel" ou module mensuel).
    Considéré plus généralement, il inclut les caractéristiques des étiages et des crues, ainsi que leurs fréquences de retour.

  • Régime thermique

    1 - Quantité de chaleur utile au cours de la période de croissance. Le régime thermique peut être défini soit en termes de température soit en termes de degrés-jours.
    2 – Ensemble des caractéristiques thermiques et son mode de variations. Pour une rivière, une nappe, … on distingue les cycles diurnes, saisonniers et interannuels, et pour les lacs et les plans d'eau, l'existence, le mode et la fréquence de leur retournement.

  • Réhabilitation

    Action consistant à réparer les fonctions endommagées ou bloquées d’un écosystème, en ayant recours à des solutions lourdes, pour remettre l’écosystème sur sa trajectoire dynamique et rétablir un bon niveau de résilience.

  • Relation nappe rivière

    Echange d'eau dans un sens ou dans l'autre entre une nappe d'eau souterraine et un cours d'eau.

  • Remédiation

    Terme utilisé pour désigner la restauration d'un milieu naturel.

  • Renaturation d'un milieu

    Intervention visant à réhabiliter un milieu plus ou moins artificialisé vers un état proche de son état naturel d'origine. La renaturation se fixe comme objectif, en tentant de réhabiliter notamment toutes les caractéristiques physiques du milieu (reméandrage d'une rivière recalibrée par exemple), de retrouver toutes les potentialités initiales du milieu en terme de diversité biologique, de capacité
    autoépuratrice etc.

  • Réseau trophique

    1) Ensemble des organismes d'un écosystème, allant des producteurs primaires aux échelons les plus élevés de la chaîne alimentaire (Dictionnaire Encyclopédique Actu-environnement)

    2) Succession d'organismes appartenant à des niveaux trophiques consécutifs au sein d'une communauté, à travers laquelle de l'énergie (carbone) est transférée entre les différents niveaux successifs via des interactions prédateur-proie. A la base de la chaîne trophique se trouvent les producteurs primaires qui fixent le carbone à partir de la lumière; ce carbone est ensuite transféré aux herbivores (consommateurs primaires), puis aux carnivores (consommateurs secondaires et tertiaires) (source EEA).

  • Restauration écologique

    La restauration écologique est le processus qui assiste l’autoréparation d’un écosystème qui a été dégradé, endommagé ou détruit.
    La restauration écologique est la pratique de restaurer les écosystèmes, faite par les opérateur et gestionneurs des sites de projets spécifiques, tandis que l’écologie de la restauration est la science sur laquelle se base la pratique.

Bas de page