Soutenance : Fonctionnement écologique des mares forestières temporaires naturelles et restaurées. Décomposition de la matière organique et relations interspécifiques

Pauline Hervé soutiendra sa thèse le jeudi 22 février 2018 à 14h à Tours.
Les zones humides forestières sont des écosystèmes d’un grand intérêt écologique notamment du point de vue de la végétation, typique des milieux oligotrophes. Sur le secteur d’étude, suite aux drainages et aux comblements de ces zones humides dans les années 70, on estime que près de 95 % de ces zones et des surfaces de landes humides associées ont été détruites ou dégradées. Le projet de doctorat s’insère dans un projet global de restauration de ces zones humides et consistera d’une part à améliorer les connaissances sur les conditions de retour de certaines espèces végétales, principalement les sphaignes, d’autre part à améliorer les techniques de restauration de ces milieux. Les recherches porteront particulièrement sur les relations de facilitation qui peuvent exister entre certaines espèces et de fonctionnement à l’échelle des communautés végétales, et en connexion avec cet aspect fondamental, il s’agira de mener des recherches sur la culture de plantes de ces zones humides (approche sphagnum). Un développement de la thématique hydrologie et hydrochimie en lien avec la végétation et le fonctionnement de ces zones humides est aussi envisageable.

Bas de page