Soutenance de thèse - Estimation spatialisée de l'évapotranspiration et des volumes d'irrigation à l'aide de modèles de bilans hydrique et énergétique forcés par des données de la télédétection optique (VIS/PIR/IRT)

Dans les régions arides et semi-arides, la disponibilité de l'eau est le principal facteur limitant de la production agricole. La gestion efficace de l'eau est ainsi un problème majeur, principalement dans les zones irriguées. La conception d'outils fournissant des estimations régionales des composantes du bilan hydrique, en particulier l'évapotranspiration (ET), composante principale du bilan hydrique, peut aider à la gestion durable de la ressource en eau dans ces régions. La télédétection par satellite a démontré un très fort potentiel pour le suivi à différentes échelles des ressources hydriques agricoles. Elle fournit des données réparties sur de grandes zones géographiques et à intervalles réguliers, permettant, ainsi, de suivre la dynamique de la végétation (à travers des indices de végétation tel que l’indice de végétation par différence normalisée NDVI) et la détection du stress hydrique (à travers la température de surface terrestre LST) qui sont des facteurs cruciaux contrôlant l’ET.

Bas de page