Distribution et successions des macrophytes en lagunes méditerranéennes françaises

Une étude portée par l’unité mixte de recherche MARBEC dans le cadre de la thèse d’Ines le Fur a été réalisée sur 34 lagunes côtières méditerranéennes pour savoir ce qui détermine la distribution des communautés de macrophytes aquatiques. L’étude statistique a mis en évidence que trois principaux facteurs sont structurants pour la composition de l’assemblage des macrophytes pendant le printemps et le début de l’été ; en ordre d’importance 1) la salinité, 2) la profondeur et 3) le degré d’eutrophisation.

Bas de page