Appel à communication : Sciences humaines et sociales et les enjeux de l'eau

A l’instar de l’ensemble des politiques environnementales, les politiques de l’eau nécessitent de croiser et d’articuler les dimensions techniques, économiques et sociales. La prise en compte de ces différentes dimensions est indispensable pour en comprendre les enjeux et en orchestrer les évolutions. Ainsi, lorsque des tensions très fortes – pour ne pas dire plus – impactent l’une de ces dimensions c’est en réalité, par un effet de cascade, l’ensemble qui est affecté.

L’un des enjeux aujourd’hui est de pouvoir penser ces trois entités en même temps. Cette approche systémique doit permettre de passer de l’analyse singulière des systèmes (écosystème, système technique de l’eau, système administratif de l’eau, systèmes des acteurs de l’eau) à une analyse globale qui connecte ces différents items. L’eau est, en effet, un objet complexe qui pour être gérée de façon efficiente, efficace et équitable doit coupler des dispositifs techniques avec des contextes sociétaux (social, culturel, économique, administratif, etc.) ceci à des échelles temporelles et spatiales multiples. Il y a de fait des questions scientifiques et pratiques nouvelles à formuler sur ces objets d’un nouveau type.

Comment s’y prendre pour que les projets d’aménagements qui visent à répondre à un besoin sociétal soient appropriés et non rejetés par les gens ? Une piste serait de dire qu’il ne faut pas se limiter aux aspects techniques des projets mais opter pour une vision plus intégrée à l’échelle des territoires (sociaux, historiques, culturels, etc.) Qui mobiliser ? Comment ? A quel niveau d’action ? A quelle échelle ? Comment les acteurs publics et les opérateurs privés, peuvent-ils agir ? Avec quels leviers d’action Ceci, en sachant que chaque territoire dispose de caractéristiques qui lui sont propres (sa géographie, son histoire, ses activités, sa démographie, sa dynamique économique….)

Le présent projet de séminaire, organisé conjointement par la SHF et l’Académie de l’Eau, a pour objectif de concrétiser ce réseau en initiant un travail collectif autour de trois thèmes. Les présentations au séminaire exposeront dans la mesure du possible des situations et projets concrets, mais des réflexions de fond seront également bienvenues. Le colloque devrait mobiliser des élus, des gestionnaires de risques et de projets, des ingénieurs, des scientifiques, des juristes… Le travail collectif se poursuivra ensuite après le séminaire, sous des formes à déterminer.

Bas de page